Leipzig, Allemagne : Quelques bribes de lutte contre leur monde de contrôle et de surveillance

Les 7 et 8 décembre a eu lieu à Leipzig la 207ème conférence du ministre de l’intérieur [IMK*]. C’est actuellement la Saxe qui préside la « conférence permanente des ministres et des sénateurs de l’intérieur des Länder ». Lors de cette conférence, les politiques qui sont en charge de la sécurité intérieure ont notamment préparé le terrain à la généralisation de la militarisation de l’espace public, mais aussi à restreindre le droit d’asile pour les migrants et renforcer les dispositifs de contrôle aux frontières.

Ce jeudi 7 décembre, environ 500 personnes ont défilé à travers la ville et à proximité de la Kongresshalle au Zoo de Leipzig, lieu où se déroulait cette conférence. La manif s’est tenue sous une forte présence de la police, avec des rangées d’uniforme serrant de très près le cortège.On pouvait y lire en tête de cortège le slogan de l’appel « Lutte contre la sécurité intérieure ». D’autres messages divers et variés étaient lisibles sur des banderoles, tels que « Paragraphe 129 : nous savons déjà – Feu et flammes à la répression », « no border… », « Quand des gens meurent vous restez silencieux, quand des vitres volent en éclats vous criez »… Contrairement aux nuits précédentes [cf ci-dessous], la manif est restée calme d’après les flics et leurs serviteurs de la presse, même si elle a fortement perturbé la circulation des transports de la ville.

Dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, un véhicule de l’entreprise Siemens a été incendié à Leipzig. Peu après minuit, des anonymes ont foutu le feu à une voiture Siemens, garée dans la Mariannenstraße à Neustadt-Neuschönefeld. Les pompiers n’ont pas réussi à intervenir à temps pour sauver le véhicule, qui a été complètement détruit. D’après les premières estimations, les dégâts s’élèveraient à près de 25.000 euros. Cet incendie a été revendiquée à travers un communiqué, reproduit ci-dessous. Elle s’inscrit notamment dans l’appel à perturber le sommet sur la sécurité intérieure qui doit se tenir le 7 décembre.

Dans la nuit du 1er décembre, une bagnole des porcs de l’entreprise SIEMENS a été incendiée. Il y a beaucoup de choses négatives à dire au sujet de SIEMENS. Cette fois, ça lui a été fatal de développer des technologies de surveillance et notamment d’en fournir aux régimes dictatoriaux partout dans le monde, mais également de soutenir des projets en Allemagne qui veulent transformer les villes en Smart City. Ainsi, elle participe ici aussi à la surveillance organisée et à l’avènement de la technologie.

Par ailleurs, cette attaque est une contribution à la lutte contre l’IMK, conférence au cours de laquelle l’État organise la surveillance des gens.

Nos meilleures salutations et beaucoup de force aux compagnon.ne.s incarcéré.e.s !

Trois autres attaques ont été revendiquées dans un même communiqué, intitulé « Ici la paix n’existe pas – Bris de vitres – Peinture – Bris de vitres :

Dans la nuit du 30 novembre, la façade de la Poste allemande de la Nonnenstraße a été souillée à la peinture. Elle est l’une des premières entreprises en Allemagne à avoir recours à un logiciel de reconnaissance faciale à l’intérieur de ses agences.

Dans la nuit du 28 novembre, la vitre du bureau du politicien de la CDU Ronald Pohle a été explosée sous les coups d’une hache pendant que Pohle continuait de se dandiner au fond de son bureau. La CDU est responsable de nouvelles loi au niveau fédéral, punissant plus sévèrement encore les actes de rébellion contre la police (trois mois ferme)

Dans la nuit du 20 novembre, il y a eu du vacarme du côté de la Karl-Heine-Straße. Les vitres des bureaux du Quartiersmanagement ont été méthodiquement défoncées. Ce Quartiermanagement œuvre aux côté de la politique de la ville et de l’université de Leipzig pour une Smart City à l’ouest de la ville. Qui dit gentrification et quartier connecté dit plus de surveillance et de contrôle.

NdT:
*Pour « Innerenministerkonferenz » (IMK)
This entry was posted in ACAB, Actions directes, Antimilitarisme, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance, Contre les frontières, Répression, solidarité and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.