Allemagne : Quelques sabotages contre le groupe AMAZON [Mise-à-jour]

Diverses actions contre la société de ventes par correspondance AMAZON (grève, blocage de dépôts, etc..) se sont déroulées un peu partout en Allemagne (mais aussi à Milan, en Italie) ce vendredi 24 novembre, date qui n’était pas choisi au hasard puisqu’elle coincidait avec l’événement international « Black Friday », qui avait pour but d’inciter les masses à faire tourner l’économie, que ce soit dans les temples de la consommation ou sur le net.

Outre ces actions de ralentissement ou de blocage du travail dans les dépôts, certains groupes et individus n’ont pas attendu le jour J pour saboter les biens d’AMAZON. Quelques exemples de Munich et de Berlin…


Munich: Centres de stockage d’Amazon paralysés

Amazon est un des plus gros groupes de commerce informatisé dans le monde. Amazon fait non seulement du profit en vendant des marchandises, mais également en faisant une gigantesque collecte de données privées des clients, en payant mal les sous-traîtant.e.s lors des livraisons et en exerçant un contrôle drastique sur les employé.e.s dans les centres de stockage.

Le contrôle numérique exercé sur les employé.es permet à Amazon de perfectionner l’exploitation. En enregistrant chaque jour les données numériques de leurs clients, Amazon cherche à anticiper leurs désirs et leurs besoins avant qu’ils n’en soient eux-mêmes conscients et leur proposent des biens qui y correspondent.

Depuis près de quatre ans, les employé.e.s d’Amazon luttent pour de meilleurs salaires et contre les conditions de travail aux effets dévastateurs. Pour le 24 novembre, il y a un appel à organiser des actions combatives partout en Allemagne. En solidarité avec les employé.e.s d’Amazon en lutte, nous avons paralysé plusieurs centres de stockage à Munich. Une logistique fluide est la condition préalable pour le concept de « Prime Time » d’Amazon pour livrer rapidement les commandes.

Nous restons imprévisibles !

Faisons payer Amazon !

[Traduit de l’allemand d’indymedia, 22. November 2017]


Berlin: Sabotage de véhicules d’Amazon

Dans la nuit de mercredi à jeudi 23 novembre, des véhicules de la société AMAZON ont été sabotés (par incendie, crevaisons de pneus, etc…). Cette soirée d’attaques contre AMAZON est détaillée à la fin d’un long communiqué.

« Dans la nuit du 23 novembre, en solidarité avec les travailleur-e-s en lutte et en soutien au « Block Black Friday », nous avons attaqué de différentes manières trois véhicules de livraison-express portant l’inscription „AZ Amazon“ et „drs amazon“, en les incendiant, en leur crevant les pneus, en les barbouillant de peinture et en laissant à la bombe l’appel « Grève ! ». Les camionnettes blanches sont toujours en stationnement dans vos rues.

Des groupes autonomes et autres. »

Ce que rapporte la presse:

Aux environs de 2h30, dans le quartier de Kreuzberg, une camionnette de l’entreprise a été complètement détruite par les flammes. Et l’intervention des pompiers n’a pas empêché que les flammes détruisent deux autres voitures, ainsi qu’une autre camionnette. La presse ne précise pas si cette dernière appartenait à une entreprise ou non.

Trente minutes plus tard, c’est dans le quartier de Friedrichshain qu’un début d’incendie a été remarqué par un citoyen vigilant. Les flammes, qui commençaient à embraser une autre camionnette d’AMAZON, ont malheureusement été éteintes à temps par les pompiers.

[Reformulé depuis le Tagesspiegel, 23. November 2017]

This entry was posted in Actions directes, Contre la science et la technologie, solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.