Namur, Belgique : Sabotage des artères de l’aliénation

Dans la nuit du 10 au 11 novembre 2017 à Namur, des individus cagoulés sortent d’une voiture sous le pont de Louvain. Avec un jerricane d’essence, ils aspergent les cabines électriques avant d’y mettre le feu. L’incendie a principalement provoqué des dégâts sur le cablâge de fibres optiques du réseau Proximus. Ceci a même entraîné des problèmes de connexions internet et télévision dans de très nombreux foyers au nord de Namur, dans les entités de Vedrin, Champion, Bouge… Ces paralysies des artères de la domination ont duré plusieurs heures avant que les techniciens de Proximus n’interviennent.

[Reformulé de la presse belge, 11.11.2017]

This entry was posted in Actions directes, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , . Bookmark the permalink.