Bure, France : Quelques brèves d’actions directes contre l’ANDRA et sa poubelle nucléaire

Saccage du restaurant des nucléocrates de l’ANDRA

Ce mercredi [21 juin 2017] à l’aube des hibouxes ont rendu visite à l‘hotel-restaurant trois étoiles du laboratoire de l’Andra. Une barricade de pneu a été enflammée en avant.

Puis se rendant compte que la porte était grande ouverte, plusieurs personnes eurent vite fait de se retrouver a l’intérieur et d’y casser les vitres, le bar avec les précieuses bouteilles d’alcool. Tandis que l’alarme résonnait allégrement et que le chaos régnait dans cet espace aseptisé, d’autres joyeux bandits démolissaient les habituelles barrières autour de ce fameux hôtel qui accueille régulièrement toute la pourriture des nucléocrates. Les hiboux rentrèrent finalement vers le bois Lejuc, repus et heureux. Il semblerait encore une fois que l’infaillible sûreté nucléaire… à failli.

[Repris de Plus Bure sera la chute, 21 juin 2017]

En février dernier, des affrontements ont eu lieu à proximité de l’écothèque de l’ANDRA. Il y aurait eu entre 150.000 et 200.000 euros de dégâts selon l’agence des nucléocrates.

This entry was posted in Anti-nucléaire, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.