Madrid, Espagne : La répression de la solidarité anarchiste – 21 février 2020

Mise à jour sur la situation des compagnon.e.s réprimé.e.s à Madrid pour l’attaque d’un distributeur automatique de billets de Bankia.

Le 29 octobre 2018, à Madrid, deux compagnon.e.s anarchistes ont été arrêté.e.s à leurs domiciles respectifs, accusé.e.s de dégradations.
Ils/elles sont accusé.e.s plus précisément d’avoir incendié un DAB de Bankia le 11 avril 2018, en solidarité avec la prisonnière anarchiste Lisa, condamnée pour un braquage de banque à Aix-la-Chapelle (Allemagne).

Les compagnon.ne.s ont été déféré.e.s devant le tribunal le 30 octobre 2018 et libéré.e.s en attente de leur procès. Au cours de cette même année, les faits ont été classés en délit mineur, mais en novembre 2019, après un recours du Parquet, ils ont de nouveau été classé comme crime, leur donnant la possibilité de les condamner à des peines de prison. L’enquête est maintenant close et les compagnon.e.s attendent que le Procureur présente l’acte d’accusation.

Cela n’est que l’une des nombreuses attaques menée par l’État contre l’anarchisme, au-delà des faits, et sans entrer dans des termes d’innocence ou de culpabilité, puisque ce ne sont que des mots du pouvoir pour condamner et classer toute personne qui se rebelle contre son autorité. Ce qui est poursuivi, ce sont les principes et les pratiques anarchistes, des pratiques légitimes telles que la solidarité et l’action directe contre tout ce qui nous opprime.

C’est pourquoi nous estimons important que cette affaire ne soit pas oubliée, car le travail répressif se nourrit en générant de la désinformation à propos des idées et des pratiques anarchistes et en essayant de les délégitimer et de les désamorcer par des « punitions exemplaires ». Face à leur répression permanente, les idées et les pratiques anarchistes doivent l’emporter et ainsi poursuivre l’offensive contre l’État.

Plus d’informations suivront.

MORT À L’ÉTAT ET VIVE L’ANARCHIE !
SOLIDARITÉ AVEC TOU.TE.S LES COMPAGNON.E.S FRAPPÉ.E.S PAR LA RÉPRESSION

 

[Traduit de l’espagnol de Contramadriz, 21.02.2020]

This entry was posted in Répression, solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.