Pauillac (Gironde) / Toulouse : Deux manières (parmi tant d’autres) de faire la misère aux fascistes – 8 et 9 février 2020

La permanence du facho se mange des pavés – 8 février 2020

La vitrine de la permanence électorale du candidat RN, Grégoire de Fournas, a été brisée par des jets de pierre, dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 février, à Pauillac.

Toulouse : Les fachos en campagne dégagés du marché – 9 février 2020

Alors que Quentin Lamotte, candidat du Rassemblement national (RN) aux élections municipales à Toulouse, se trouvait avec ses colistiers sur le marché Cristal, dans le quartier Jeanne d’Arc, plusieurs dizaines de personnes se sont mises à crier « Cassez-vous ! ». S’en est suivit une bousculade et des échanges musclés entre les deux parties… la propagande du parti raciste a notamment été détruit après leur avoir été arrachée des mains.

Voici ce qu’a rapporté le candidat fasciste, qui précise que lui et ses colistiers ont déposé quatre plaintes:

« Plusieurs colistiers et militants ont été bousculés, plaqués contre les murs et molestés, certains ont été blessés, notre matériel de campagne nous a été arraché et a été détruit sous nos yeux. Souhaitant extraire mes militants de cette meute hurlante qui les agressait, j’ai moi-même été violemment pris à partie sous les crachats, les bousculades et les coups de bâton. »

Quelques minutes plus tard, les fachos sont contraints de dégager du marché sous les insultes et quelques slogans du type « cassez-vous » et « pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ».

 

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.