Guyane : Le sabotage des télécommunications d’Orange a des effets plus nuisibles que prévu – 21 janvier 2020 [Mise-à-jour, 25.01]

A l’aube de ce mardi 21 janvier, « deux équipements techniques d’Orange » ont été la cible de sabotage à Matoury (Larivot) et à Rémire, deux villes de la banlieue de Cayenne : les câbles alimentant les clients en télécommunications ont été sectionnés. Depuis, ces dégradations volontaires entrainent la coupure des services de téléphonie fixe et internet pour « plus de 3000 particuliers, professionnels et entreprises » selon les toutes dernières estimations. Dans un premier temps, Orange évoquait 2000 clients impactés.

« Les techniciens sont à pied d’œuvre 24/24 heures, les mains dans les jarretières jusqu’au coude à tirer des kilomètres de fil de cuivre à s’en faire des ampoules huit heures d’affilées depuis mardi 21 janvier. C’est le lot de ces techniciens au central téléphonique d’Orange au Larivot à Matoury. Ils réparent les dégâts causés par un acte de vandalisme caractérisé qui pénalise, de fait, des clients qui sont des particuliers, des professionnels et des entreprises. Un autre répartiteur à Rémire a ainsi aussi été endommagé. Au total, ils sont près de 3000 abonnés à s’être réveillés mardi totalement déconnectés. Tout rétablir dans les meilleurs délais demandera une semaine pour les derniers. Quinze techniciens sont à pied d’œuvre vingt quatre heures sur vingt quatre, c’est un dispositif exceptionnel.
Selon Orange, tout devrait rentrer dans l’ordre ce dimanche 26 janvier à la mi-journée.
En attendant, l’enquête de gendarmerie se poursuit. » (Guyane La 1ere, 25.01.2020)

[Repris de FranceGuyane, 21.01.2020]

This entry was posted in Actions directes, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.