Toulouse : Sabotage d’une quinzaine de commerces – 21 décembre 2019

On apprend que le dernier samedi avant Noël, de nombreux commerces du centre-ville toulousain sont restés portes closes, au moins pour la matinée. Les serrures d’une quinzaine de magasins de la rue Saint-Rome ont été engluées au cours de la nuit.

Une responsable d’une enseigne de vêtements de la rue raconte: « en arrivant ce matin à 8h40, j’ai découvert de la colle dans la serrure, évidemment impossible d’introduire la clé. J’ai du faire appel à un serrurier pour changer la serrure, soit 314 euros de frais ». Même sort pour un magasin de jeans.

« Une quinzaine de magasins ont connu le même sort », assure Marc Fridman de l’association des commerçants, « tous ceux dont la vitrine précède la grille avec une serrure sur la rue. J’ai du moi-même faire appel à un serrurier. Selon moi, c’est clairement un acte pour nous empêcher de travailler et les clients d’acheter. »

D’après un serrurier, le sabotage de ce type de serrure, qui s’accompagne souvent de la nécessité de changer les clés, peut coûter jusqu’à 600 euros.

Jean-Jacques Bolzan, adjoint au maire en charge du commerce, n’écarte aucune piste mais pense à un acte d’anti-consommation.

[Repris de ladepeche.fr, 21.12.2019]

This entry was posted in A bas le travail, Actions directes and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.