Madrid, Espagne : Quelques actions directes dans le cadre du sommet de la COP25

[Madrid] Sabotage d’institutions bancaires dans le cadre de la COP25

Le matin du 9 décembre, divers distributeurs de 24 agences bancaires dans la zone de Chamberí sont apparus avec leurs écrans défoncés. Nous supposons que cela aurait quelque chose à voir avec le sommet du climat de la COP25. La Terre est en train de se faire assassiner. Ni les politiques qui se réunissent pour se prendre en photo et se faire des banquets; ni les compagnies énergétiques et autres grandes entreprises qui parrainent la réunion dans une tentative de ravalement de façade pleine d’hypocrisie; ni la manifestation massive de gens montrant leur mécontentement dans l’espoir que cette expression se transforme comme par magie en changement; n’ont signifié une réelle initiative en défense de la Terre.

Les distributeurs cassés ne se transformeront probablement pas non plus par magie en changement. Cependant, l’action directe, dans les mains de chacune des personnes qui cherchent réellement à arrêter la dévastation, est la seule promesse à laquelle nous faisons confiance à présent. Arrêter la dévastation passe nécessairement par arrêter le Capitalisme. C’est pourquoi le sabotage est aujourd’hui un instrument qui a tout son sens, visant des objectifs concrets tout en appelant à l’extension de cette pratique même.

Guerre à ceux qui détruisent la Terre.
Pour l’Anarchie

[Traduit de l’espagnol de contramadriz, 11.12.2019]


[Madrid] Barricade incendiaire sur la A42

Blocage de route avec des pneus en flammes le matin du mardi 10 décembre dans le sens de la sortie de Madrid, à la hauteur de Plaza Elíptica, en raison du sommet de la COP 25.

N’importe quel jour est bon pour interrompre le flux normal des marchandises et des infrastructures du capital, mais cette action s’inscrit dans le cadre de l’appel à lutter contre les dirigeants du monde et le capitalisme vert qui se réunissent en ce moment à Madrid. Leurs objectifs sont toujours les mêmes : approfondir les conditions d’exploitation et de domination en train de ravager la terre. Le tout accompagné d’un important déploiement répressif. La répression exercée contre celles et ceux qui ne se conforment pas aux normes de la protestation démocratique et citoyenne ne nous surprend pas. Tout comme il ne nous surprend pas non plus de voir la manière dont l’action directe, le soutien mutuel et la solidarité articulent les luttes ici à Madrid, à Barcelone, en France, en Grèce, au Chili, à Honk Kong, en Iran… La révolte est imparable, elle part de petits groupes, d’individualités, et/ou dans des contextes plus massifs.

Face à la dévastation, face à l’exploitation:
Guerre à ceux qui détruisent la terre !
Guerre à l’État et au Capital
!

Des anarchistes

[Traduit de l’espagnol de contramadriz, 11.12.2019]


[Madrid] Attaque contre l’auto-partage, contre la smartcity

Par une monotone matinée de travail, un adepte quelconque de la smartcity et de l’hypocrisie de l’énergie propre, au cerveau intoxiqué par les applications, a dû marcher longtemps avant de pouvoir trouver une voiture …
Au cours de la nuit précédente et sous la protection du brouillard, dix véhicules du circuit d’auto-partage ont été attaqués dans différentes zones d’un quartier de Madrid.

Contre la technologie, contre l’État et le monde smart-zombie !
Que vive l’anarchie !

Quelques ami-e-s de Ludd

[Traduit de l’espagnol de contramadriz, 11.12.2019]

This entry was posted in A bas le travail, Actions directes, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.