Suisse : Quelques visites aux agences du Crédit Suisse, soutien du militarisme turc et profiteur de guerre

Depuis lundi 14.10.2019 dans plusieurs villes suisses, des attaques sont dirigées contre les agences bancaires du Crédit Suisse, partenaire de l’Etat turc dans sa guerre contre la population kurde, relancée depuis mercredi dernier par l’offensive menée en Syrie du nord. En plus d’avoir un accord avec le gouvernement turc, Credit Suisse participe au financement de l’usine d’armement ‘Lockheed-Martin’ qui fournit l’armée turque en avions de combat et hélicoptères militaires, ainsi que d’autres fournisseurs d’armes tels que Boeing ou Raythen.

A Zurich, dans la soirée de lundi 14 octobre, « une petite manif mais déterminée » s’est tenue en solidarité avec le Rojava. Au cours de la déambulation, une agence du Crédit Suisse est attaquée à la peinture et aux marteaux « pour sa complicité avec le fascisme turc ».

« Guerre à la guerre »

Dans la nuit de lundi 14 octobre à Bâle, une agence du Crédit Suisse est attaquée avec de la peinture et des marteaux. « Nous suivons de ce fait l’appel des combattant.e.s du Front Serêkaniyê à nommer et à attaques les responsables [de la guerre] ici », dit le communiqué de revendication.

« Crédit Suisse investit l’argent des riches dans des projets lucratifs qui nuisent à la population et au climat : entreprises d’armement, centrales à charbon et nucléaires, puits de pétrole et gazoducs, rénovation luxueuse de logement dans les villes ne sont que quelques exemples des projets existants ou en phase d’être réalisés car financés par les banques. »

A Neuchâtel, dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 octobre, des inconnus s’en sont pris à une des agences de la banque Credit Suisse du centre-ville. Une vitre a été brisée et taguée d’une inscritption «Save Rojava» aux alentours de 4h du matin. Un petit incendie volontaire a aussi été bouté au pied de la façade. L’inscription a été rapidement nettoyée le lendemain matin, mais la vitre brisée est toujours visible. Cf le communiqué de revendication.

A Solothurn, dans la nuit du 15 au 16 octobre 2019 : tags et DAB sabotés à la peinture blanche. (source: Barrikade.info)

A Berne, la veille (mardi 15 octobre), ravalement de façade d’une agence CS (source: Barrikade.info) :

 

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral, Antimilitarisme, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.