Uckange (Moselle) : Réponse incendiaire à l’occupation militaire – 8 octobre 2019

Dans la soirée de mardi 8 octobre, les rues d’Uckange se sont illuminées de plusieurs feux de révolte: dans le secteur de l’avenue des Tilleuls et de la rue de Budange, aux alentours de 21 h, une quinzaine de jeunes, visages masqués, ont mis le feu à plusieurs containers à ordures et à trois camionnettes. Une baraque de chantier a été incendiée à proximité du lotissement du clos des Tilleuls, en cours de construction.

Les (journa)flics supposent qu’il s’agit de « possibles représailles » à une opération contrôles de la gendarmerie l’après-midi même dans le quartier.

« Un véhicule de patrouille de gendarmerie a également essuyé des jets de pierres. Pour éviter un guet-apens, les sapeurs-pompiers ont dû intervenir sous la protection des gendarmes mobiles. Le calme est revenu rapidement dans le quartier après l’intervention des gendarmes, restés mobilisés une partie de la nuit.
Ces violences ont touché la Régie de services d’Uckange. La camionnette de l’association, qui emploi notamment des habitants du quartier pour le ramassage des encombrants ou le ménage des communs des immeubles, a été incendiée ».

[Repris du Républicain Lorrain, 09.10.2019]

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance, Répression and tagged , , , . Bookmark the permalink.