Chili : Nouvelles de la guerre sociale – 7 et 11 septembre 2019

Villa Alemana (région de Valparaiso) : Attaque incendiaire du bureau du procureur – 11 septembre 2019

Au petit matin du 11 septembre, alors que différents affrontements se déroulaient dans les poblaciones de Santiago, commémorant un anniversaire de plus du Coup d’État, dans la localité de Villa Alemana, une nouvelle attaque incendiaire s’est produite.

Entre les rues Santiago et Caupolican se trouve le Bureau du procureur local de Villa Alemana, locaux jusqu’auxquels ont accouru deux personnes cagoulées, parvenant à mettre le feu à la totalité de la porte et à une partie de la façade de l’immeuble destiné aux poursuites judiciaires et à “faire appliquer la loi”.

Les carabiniers sont arrivés sur les lieux en quelques minutes, parvenant à contrôler l’incendie, mais heureusement sans mettre la main sur les responsables de l’attaque.

Selon la Procureure Régionale de Valparaiso en personne, Claudia Perivancivh, qui sera en charge de l’affaire : “Il serait clair que l’on a tenté d’incendier le bâtiment du Ministère public”. Entre-temps, des agents spécialisés de la police: Labocar [police scientifique], SIP [section d’enquêtes policières], OS-9 [département d’enquête sur les organisations criminelles] se sont rendus sur place.

Jusqu’à présent l’action n’a pas été revendiquée et il n’y a pas eu d’arrestations en lien avec elle, cependant le pouvoir a indiqué qu’il augmenterait les gardes et les mesures de sécurité autour du lieu comme d’autres bâtiments institutionnels de l’État.

[Traduit de l’espagnol de Noticias de la Guerra Social, 16.09.2019]


Curacaví (région métropolitaine de Santiago) : Contre la torture d’animaux et leur fête patriotarde – 7 septembre 2019

A l’aube du 7 septembre 2019, un foyer d’incendie alerte les pompiers et les flics dans la commune de Curacaví, faisant partie de Région Métropolitaine.

Le feu provenait de la Medialuna [lieu en forme circulaire où se déroulent les rodéos chiliens], située dans le stade Julio Riesco et destinée à la torture d’animaux lors de rodéos imbibés d’alcool au cours des fêtes nationales de septembre. L’attaque incendiaire a visé et détruit un secteur stratégique de cette infrastructure, en l’occurrence la zone d’arrêt des veaux » et l’emplacement des jurés.

Le maire de Curacaví, Juan Pablo Barros Basso, a lui-même indiqué que la zone incendiée correspond à: “des endroits critiques où les dégâts ont un impact majeur ce qui empêche que la medialuna puisse être utilisée”

Des tracts ont été trouvés sur place, affirmant: “Plus de rodéos. Empathie, conscience et réaction. Luttons pour celles et ceux qui ne peuvent pas parler”.

Cela vaut la peine de signaler que cet espace a été rendu complètement inutilisable pour la réalisation des écœurantes fêtes patriotardes du 18 septembre et, bien sûr, pour la torture d’animaux.

[Traduit de l’espagnol de Noticias de la Guerra Social, 16.09.2019]

This entry was posted in A bas le patriotisme, ACAB, Actions directes, Feu aux prisons and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.