Chillán, Chili : Engin explosif désactivé à la caserne de la PDI quelques heures avant la venue du président Piñera – 20 août 2019

Au petit matin du 20 août 2019, un engin artisanal suspect attire l’attention du dispositif de sécurité qui se mettait en place dans l’attente de la visite du président Piñera.

A l’extérieur de la principale caserne de la PDI [police d’investigation], dans la rue Vega de Saldías, qui jouxte un poste de police en plein centre de Chillán, un engin explosif avait été déposé, au départ sans éveiller aucun soupçon.
Après un certain temps, la police parvient à détecter l’engin, composé d’un extincteur rempli d’un kilo de poudre noire et activé par un système d’horlogerie qui semble ne pas avoir fonctionné ou que la police aurait réussi à désactiver.

Des agents du GOPE [groupe d’opérations de police spéciales] et différents services de police sont rapidement arrivés sur les lieux pour analyser les caméras et l’engin.
Le ministre de l’Intérieur, Chadwick, a lui-même indiqué à la presse : “un engin explosif a effectivement été placé contre une caserne de la police judiciaire, mais a été détecté à temps et donc désactivé (…) je n’ai pas encore pu connaître le résultat des expertises (…) quant à son ampleur ou sa puissance, je suis dans l’attente des expertises pour me faire une idée”.
Jusqu’à présent, aucun groupe n’aurait revendiqué avoir déposé l’engin explosif.

[Traduit de l’espagnol de Noticias de la Guerra Social, 25.08.2019]

This entry was posted in ACAB, Actions directes and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire