Limeil-Brévannes : La mairie n’en finit plus de cramer – Juillet 2019

Dans la nuit du 10 au 11 juillet à Limeil-Brévannes, cinq véhicules des services techniques de la municipalité ont cramé. Deux nuits auparavant, dix autres véhicules eux aussi floqués du logo de la mairie ont été détruits par les flammes.

« Ce mercredi soir, l’incendie a pris vers minuit 30 au 21, avenue Descartes. Il a totalement détruit quatre voitures et endommagé une camionnette. Toutes étaient stationnées dans la cour des services techniques de la mairie et lui appartiennent. Aucune effraction n’a été constatée. Une source policière confirme le caractère volontaire de l’incendie, car deux foyers distincts sont à l’origine du feu. L’enquête a été confiée au commissariat de Boissy-Saint-Léger.

Ce jeudi matin, les agents de la police scientifique, munis de leurs gants bleus, s’affairent autour des carcasses calcinées. Les cinq véhicules, quatre voitures et une camionnette, sont siglés du logo de la ville. « C’est forcément contre la mairie : les voitures en face du parking n’ont pas été attaquées », croit savoir le chef du chantier voisin ».

Dans la nuit du 8 au 9 juillet, 10 autres véhicules ont brûlé sur le parking Roger Salengro, situé juste en face de l’Hôtel de Ville: trois complètement, deux à moitié et le reste partiellement.

Enfin, dans la nuit du 15 au 16 juillet, une voiture volée a été déposée et incendiée sur les marches du parvis de la mairie de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). Le feu s’est déclaré vers 0 h 30 sur la place Charles-de-Gaulle, endommageant les marches et le porche du bâtiment.

Il s’agit de la troisième attaque incendiaire contre la mairie en une semaine. Pour la maire, la tension atteint son paroxysme et demande de l’aide au ministre de l’intérieur pour rétablir l’ordre.

[Repris du Parisien, 11 et 16.07.2019]

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Anti-électoral and tagged , , . Bookmark the permalink.