Villeneuve-d’Ascq (Nord), France : La domination se fait couper ses artères – 11 juin 2019

Dans la nuit de lundi 10 au mardi 11 juin, plusieurs postes-relais d’opérateurs de téléphonie ont été sabotés à Villeneuve-d’Ascq (Nord). Aux alentours de minuit, quatre armoires ont été vandalisées, dont deux pour l’opérateur SFR qui déplore des perturbations pouvant affecter environ 15 000 de ses clients. Si l’on ajoute les deux autres armoires ciblées qui appartiennent aux opérateurs Bouygues Telecom et Orange, ce sont bien plus de 15000 personnes qui sont privées d’internet et d’une partie des services mobiles. L’hôpital privé et le siège d’Auchan France, situé au 200 rue de la recherche, ont entre autres subi des perturbations.

La presse, en plus de faire un lien avec d’éventuels voleurs de cuivre qui se seraient trompés [1],  cite ses deux institutions comme victime de ce sabotage, mais il y a fort à parier que bien d’autres entreprises et institutions de la ville aient été impactées. La plupart des personnes touchées sont basées à Villeneuve-d’Ascq et dans les communes alentour, puisque les actes de vandalisme ont été commis rue de la Recherche et dans la zone de la Cimaise, ce mardi peu après minuit. L’opérateur SFR a été le plus impacté, avec deux groupages de câbles de transports sectionnés.

« Nos équipes ont été envoyées sur place dès 3 heures du matin pour trouver les pannes et réparer ce qui peut l’être », explique Salvatore Tuttolomondo, directeur régional de SFR. Une opération qui peut être longue, car il faut d’abord identifier les postes concernés par les actes de vandalisme avant de réparer, une à une, les fibres optiques sectionnées. « Il peut y avoir plus de 280 fibres à ressouder une à une sur un seul câble », souligne le directeur de SFR, très agacé par ces actes qui provoquent d’importantes perturbations (l’hôpital privé de Villeneuve-d’Ascq est notamment touché en partie par ces coupures).

[Reformulé de LaVoixDuNord, 11.06.2019]


NdSaD:
[1] Comme si ces « voleurs de cuivre » n’étaient pas au courant que la fibre optique ne contenait pas de cuivre. Et puis bon, quatre armoires de raccordement de fibre optique d’un coup, ça fait quand même beaucoup d’essais.

This entry was posted in A bas le travail, Actions directes, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.