Que d’la haine pour le pouvoir local, ses individus et ses structures !

Pordic (Côtes-d’Armor), 14 juin 2019 : il s’en est fallu de peu pour que la mairie flambe

La mairie de Pordic, près de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) a été la cible d’un incendie volontaire ce vendredi matin. La salle de conseil municipal est dévastée et inutilisable. Les flammes ont contraint la mairie à fermer ses portes au public toute la journée. « Après avoir forcé un vantail, le ou les auteurs ont brisé la vitre donnant sur la salle du conseil municipal au rez-de-chaussée de la mairie.
Selon les premiers éléments de l’enquête, un produit inflammable a été déversé sur le sol près de la vitre brisée. Des piles ont aussi été retrouvées par les enquêteurs. Le feu a brûlé les rideaux et une porte-fenêtre. La salle du conseil est très endommagée par les fumées. Aucun vol n’a été constaté.
Alerté à 5 h du matin par la Brinks d’une intrusion dans la mairie, Jean-Luc Bertrand, maire délégué de Tréméloir, de permanence cette nuit, s’est rendu immédiatement à la mairie. « Quand je suis rentré, il y avait de la fumée partout. Je ne voyais rien. Et des flammes sortaient par la porte-fenêtre. J’ai alors appelé les pompiers. »

Avant l’arrivée des secours, il a récupéré un extincteur pour éteindre les flammes qui sortaient à l’extérieur du bâtiment. « S’il ne s’était pas déplacé tout de suite, la mairie flambait » observe le maire Maurice Battas. (Source: Ouest France, 14.06.2019)


Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), 13 juin 2019 : la maison de la maire aux Molotovs

Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 juin, la maison de la maire de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) Patricia Fernandez-Pedinielli (PCF) a été la cible de plusieurs lancers de cocktails Molotov. Un début d’incendie s’est déclaré, mais n’a fait que des « dégâts mineurs » (source: 20minutes, 13.06.2019).


Ambutrix (Ain), 10 juin 2019 : qui en veut au maire ?

« Véhicules détériorés, ouverture des terrains de ses chevaux… Depuis dix mois, Dominique Deloffre, maire d’Ambutrix subit des actes de vandalisme ». La gendarme s’interroge sur les raisons de cette haine de longue haleine contre le maire, bon bourgeois qu’il est et se demande si ce n’est pas sa fonction de maire qui est visée. (source: LeProgrès, 10.06.2019)

 

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.