Trentin, Italie : Actualisations sur l’opération « Renata »

Note :
Les compagnons ont d’abord été accusés « d’association subversive à des fins terroristes » et de « subversion de l’ordre démocratique » (art. 270bis, du code pénal, pour quatre personnes) et « d’attaque à des fins terroristes » (art. 280, pour tous), plus d’autres infractions connexes (interruption du service public, « détérioration », « sabotage du matériel de télécommunication », « incendie » et « transport de matériaux explosifs ») car tenus responsables de certaines actions directes survenus au cours des deux dernières années dans le Trentin. Par la suite, la circonstance aggravante de terrorisme est tombée et l’accusation principale est devenue « association subversive » (article 270 du code pénal).

Le 7 mai à Trente, une audience « d’appel [des mesures de] précaution » a eu lieu (une sorte d’appel du réexamen) pour les compagnons arrêtés le 19 février [2019]. Les compagnons en prison – à l’exception de Stecco, qui reste détenu pour un autre jugement – sont maintenant assignés à résidence (avec toutes les restrictions). Sasha, qui était déjà assignée à résidence, est obligée de rester à Rovereto et de rentrer chez elle entre 21h00 et 7h00. La mobilisation pour le procès se poursuit. Et la solidarité pour les compagnons encore en prison, en particulier pour les compagnonnes de L’Aquila, à qui va tout notre soutien. Une pensée spéciale aussi pour les compagnons de l’opération « Scripta manent » qui ont été frappés par de lourdes condamnations, solidarité et force !

Des compagnons et compagnonnes du Trentin

Pour écrire à Stecco :

Luca Dolce
Casa Circondariale di Tolmezzo
via Paluzza 77
33028 Tolmezzo (Ud)
Italie

Lire la lettre de Stecco écrite le 25 avril 2019 depuis la prison de Tolmezzo

[Repris du blog Cracher dans la soupe à partir de insuscettibilediravvedimento.noblogs.org]

This entry was posted in Publication, Répression, solidarité and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.