Vendenheim, France : Des tags anti-GCO sur la façade de la mairie – 29 janvier 2019

Mardi 29 janvier au matin, le personnel municipal et les habitant-e-s de Vendenheim (Bas-Rhin) ont découvert les murs et la façade de la mairie recouverts de tags.

Ces inscriptions sont en rapport avec la construction contestée du GCO et l’abattage, actuellement en cours, des arbres de la forêt du Krittwald.

En mars 2018, la municipalité de Vendenheim, après avoir consulté la population, a signé un protocole avec Vinci pour obtenir notamment de « meilleures protections » contre les nuisances sonores: 3,5 millions d’euros ont été versés par Vinci pour équiper la commune d’un mur antibruit. La municipalité s’est engagée en retour à ne plus contester le GCO.

Hormis les condamnations unanimes des tags par l’ensemble de la classe politique locale (dont celle du maire de Strasbourg), une association d’opposant-e-s au projet CGO n’a pas tardé à se dissocier de cette action illégale: l’association des Fédinois contre le GCO (dont le président est Philippe Ployé) a rappelé sa fidélité aux lois et son respect pour le maire : « L’association Les Fédinois contre le GCO condamne fermement les dégradations commises sur la façade de la mairie de Vendenheim et les propos tenus à l’encontre de M. Pfrimmer, maire de Vendenheim ».

[Reformulé de la presse locale]

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre les cases et autres tentatives identitaires and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.