France : Hostilités anti-gouvernementales – Janvier 2019

Pavé jeté sur la vitrine? Coup de masse comme le pensent certains voisins? La nuit du 25 janvier à Angoulême (Charente), la vitre de la permanence du député LREM Thomas Mesnier a été brisée. Déjà dégradée par de la peinture au début du mouvement des gilets jaunes, c’est la deuxième fois que la permanence du député angoumoisin est visée. Vers 3h du matin, cette nuit, des voisins ont été alertés par des bruits sourds. Ils auraient vu un homme s’enfuir avec une masse à la main.


Nantes, 23 janvier : le remplaçant de François de Rugy continue de morfler …

Ce n’est pas la première fois. Le député LREM de Loire-Atlantique Mounir Belhamiti a annoncé ce mercredi 23 janvier sur Twitter que sa permanence avait été de nouveau la cible de dégradations. Selon les photos qu’il a postées sur le réseau social ce matin, une importante quantité de peinture jaune a été déversée sur la vitrine et la porte d’entrée.


Phalsbourg (Mosellle), 21 janvier : « Les aléas de la vie d’élu… »

Mauvaise surprise pour le maire de Phalsbourg, Dany Kocher. Ce dernier a découvert sa voiture complètement taguée à la bombe de peinture. La seule dégradée dans la rue. « Les aléas de la vie d’élu… », commente simplement l’intéressé.

[Repris des DNA, 21.01.2019]


Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), 12 janvier : le sénateur reçoit de la visite… (12 janvier 2019)

Dans la nuit de vendredi 11 à samedi 12 janvier 2019, la permanence du sénateur des Alpes-de-Haute-Provence Jean-Yves Roux (PS) a été taguée et la serrure a été collée et endommagée à Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence). 

 

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.