Ambert, France : Contre l’Etat, ses chiens de garde et le travail !

Au cours de la nuit de samedi 5 à dimanche 6 janvier, des tags ont été inscrits sur les murs de la gendarmerie d’Ambert, petite ville du Puy-de-Dôme.

Par un article de la presse locale, on apprend qu’il y a eu d’autres actes d’hostilité envers les institutions ces dernières semaines: que par exemple, une quarantaine de pneus ont été entreposés devant Pôle Emploi dans la semaine suivant Nouvel An. Et qu’au cours du mois de décembre, la sous-préfecture a été badigeonnée de peinture jaune au moyen d’un extincteur.

[Repris de la presse,

This entry was posted in A bas le travail, ACAB, Actions directes and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.