Albi et Cordes-sur-Ciel, France : Les feux de bagnoles gagnent la gendarmerie… et l’industrie du tourisme perd deux véhicules – 21 décembre 2018

Dans la nuit de jeudi à vendredi 21 décembre, il y a eu plusieurs incendies de bagnoles dans le centre d’Albi (Tarn). Dont un qui a gagné les murs de la gendarmerie.

«Heureusement, il n’y a pas eu de blessés. Mais nous sommes obligés de reloger six familles [de gendarmes] dont les façades de leur appartement ont été touchées par le feu», confirme le Groupement de gendarmerie du Tarn. Parmi ces incendies, l’un d’entre eux s’est déclaré juste devant l’enceinte de la caserne de gendarmerie. «Nous avons de fortes présomptions que l’incendie soit d’origine criminelle», explique les bleus. «Une voiture a été incendiée et les flammes se sont propagées à deux autres véhicules.» De l’autre côté de la rue, une Fiat 500 n’a pas eu de chance. Sa vitre a été brisée par un impact venant d’une des voitures incendiées. Durant la nuit, dans le même secteur de la ville, d’autres véhicules ont été volontairement incendiés. En tout, ce sont huit voitures qui ont brûlé, 5 volontairement et trois par propagation. Les faits se sont déroulés rue Charcot, avenue Mistral, rue Truel-de-Palaffre et rue du Docteur-Campmas.

Par ailleurs, on apprend que la nuit a aussi été chaude à Cordes-sur-Ciel: trois voitures, dont deux de tourisme et un utilitaire (d’une entreprise?) sont parties en fumée dans la rue de la Bouteillerie.

D’après les gendarmes en charge de l’enquête, ce serait « la voiture située au centre qui a commencé à brûler et qui est à l’origine de la propagation du feu sur les deux autres véhicules ». «j’ai vu des flammes d’au moins trois mètres de hauteur avec une fumée épaisse et noire qui léchait les maisons en bordure». Une dame de 92 ans, épouse de l’ancien maire de Cordes, a été intoxiquée par les fumées et a dû être hospitalisée.

[Repris de la presse, 22.12.2018]

This entry was posted in ACAB, Actions directes and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.