Titz (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), Allemagne : La cible parfaite – 28 octobre 2018

Dans la nuit de samedi 27 au dimanche 28 octobre, quatre bus de la société autocariste « Tirtey » ont été incendiés à Titz, près de la mine à ciel ouvert. Il y en aurait pour plus de 400.000 euros de dégâts. L’attaque incendiaire n’a pas été revendiquée, mais il est clair qu’elle parle d’elle-même, dans un contexte local de lutte directe contre un projet d’extraction de charbon et de répression.

Cette entreprise « Tirtey » est désormais bien connue pour sa collaboration au projet de mine de lignite dans la forêt de Hambach. Cet incendie a permis de mettre en lumière (et c’est la cas de le dire!) le rôle qu’elle assume à la fois en matière de promotion de ce projet de mort mais aussi en matière de répression des personnes en lutte sur la zone.

D’une part, elle a affrété des bus pour la manifestation pro-RWE des mineurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie à Elsdorf. Mercredi 24 octobre, la société a emmené près de 30.000 mineurs à cette manif pro-mine. C’est ce qui fait dire aux mineurs que l’attaque vient à coup sûr des opposant.e.s au projet de la forêt de Hambach. D’autre part, la police a utilisé des bus de l’autocariste pour embarquer les personnes arrêtées lors de l’événement « Ende Gelände » samedi, lors duquel des centaines de personnes ont bloqué le chantier et les machines. Plusieurs bus de « Tirtey » ont donc fait la navette entre la forêt de Hambach et le comico de Aachen, en bon collaborateur des flics et de la répression. 

Selon les journaux du pays, « Tirtey est une entreprise familiale basée à Rödingen près de Cologne. Elle emploie 75 personnes. Hormis le fait qu’elle se rende disponible pour soutenir l’exploitant RWE dans son projet ultra-polluant et capitaliste, elle organise des voyages pour les groupes, associations, séjours touristiques et sorties scolaires… Par ailleurs, la société autocariste a été placée sous protection policière toute la journée de mercredi, jour de la manif pro-mine ».

Mais pas sûr que le patron de « Tirtey », Sven Müllejans, ait vraiment bien compris le message enflammé, puisque ce dernier dit au torchon de la Bild « ne pas se laisser intimider »: « Je continuerais à emmener les mineurs en manif ». Dont acte. Mais c’est certainement une question de temps…

[Reformulé de la presse]

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.