Paris, France : Des véhicules de la mairie crament en solidarité face à la répression – 11 septembre 2018

Incendie solidaire

Une personne en prison à Limoges, deux sous contrôle judiciaire à Ambert, des multiples coups de pression, des perquiz’ (la dernière à Grenoble en août). Flics et juges essayent de trouver des personnes qu’ils croyent responsables de quelques actions directes.
Pour notre part on pense simplement que quand des subversif.ve.s sont dans le collimateur de l’état c’est aussi aux autres, à nous, d’agir, de pas regarder ailleurs, de montrer qu’ielles ne sont pas seul.e.s, que la répression ne nous arrêtera pas.
Tôt dans la nuit de mardi 11 on a incendié 2 camionnettes et un utilitaire de la mairie de Paris, rue Coriolis (12ème).

Un accolade à Krème (au fait on aime bien les incendiaires !)
Solidarité aussi avec les personnes inculpées dans le procès Scripta manent en Italie.

Pyr et Omanes

[Reçu par mail, 13.09.2018]

This entry was posted in Actions directes, Répression, solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.