Walbach, France : Les citoyennistes, collabos de l’empoisonnement normé de nos vies

« Depuis toujours », la commune de Walbach (900 habitants) dans la vallée de Munster (celle du fromage), puise son eau à cinq sources différentes en provenance des Vosges alsaciennes. Or depuis peu, l’Agence régionale de Santé (ARS) vient d’estimer que leur eau est trop douce, trop pure pour les tuyaux de raccordement : elle ne contient pas assez de calcaire, nécessaire pour renforcer ces derniers depuis l’intérieur ! Conclusion de l’ARS : il faut raccorder la commune de Walbach au réseau de la grande ville voisine, Colmar, blindé en calcaire certes, mais aussi en plomb, nitrate et nickel. La protestation ne s’est pas faite attendre, et c’est un type de Walbach qui mène pour l’instant la danse, grâce à sa casquette de Président du coin de l’UFC Que choisir. Mais comme s’opposer à l’absurdité d’adapter l’eau aux tuyaux plutôt que le contraire n’est pas encore parvenu jusqu’au cerveau de cette grande lumière, notre opposant-en-chef propose comme alternative de… rajouter du calcaire à la source trop pure du village, afin de s’épargner au moins les autres saloperies « dans les normes » de la ville de Colmar.

Conclusion 1 : dans ce monde, en 2018, même là où l’eau reste moins pourrie qu’ailleurs parce que près d’une montagne, l’Etat décrète qu’il nous faut en boire de la bien chargée en saloperies diverses, parce que ses canalisations sont ainsi faites.

Conclusion 2 : les citoyennistes, en cette matière comme en d’autres, sont bien les collabos de l’empoisonnement normé de nos vies, en proposant de s’y adapter, en l’entérinant, en le légitimant ou en le renforçant.

[Reformulé de la presse, 20.05.2018]

This entry was posted in Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.