France : Nouvelles d’occupations d’université – 17 mai

Rennes, 17 mai: après l’AG de ce jeudi et alors que les examens avaient été annulés, un groupe d’étudiants a investi de force le bâtiment L sur le campus de Villejean. Au cours de cette soirée d’occupation, plusieurs personnes se sont adonnées à un saccage libérateur des bureaux et de la cafétéria du CROUS: « des ordinateurs ont été cassés, des vitres brisées, des distributeurs et des réfrigérateurs dévalisés, des appareils électroménagers détruits, des outils de travail dérobés ».

Dans un article de 20 minutes paru quatre jours plus tard (22.05.2018), on apprend qu’une partie « des outils de travail » correspond en fait à des doubles des badges d’accès aux bâtiments, qui auraient donc été dérobés. Ce vol (parmi d’autres), qui a été commis dans les ateliers techniques de la Direction des ressources immobilières, a de fait contraint l’université à changer toutes les serrures pour éviter les intrusions.

Les flics ont débarqué dans le bâtiment vendredi vers 7h30, mais il n’y avait plus personne. 

Comme à Montpellier quelques semaines auparavant, les examens se dérouleront en ligne à partir de mercredi 23 mai.

Nice; 17 mai: au cours de la nuit, plusieurs barillets d’amphis sont sabotés à la colle et de nombreux slogans sont tagués sur le campus Valrose. Ce vendredi devaient se tenir des examens. Ce sabotage fait également suite à l’occupation du siège de la direction la veille durement réprimée par les vigiles et les membres de l’administration. 

[Reformulé des articles de presse]

This entry was posted in Actions directes, Répression and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.