Paris, France : Bloque ton lycée, attaque l’autorité !

Tract distribué dans les blocages et manifs à Paris, mai 2018:

La loi sur la sélection suscite une mobilisation qui semblait alors inattendue dans les facs. Le mouvement semble prendre forme et en région parisienne plusieurs établissements ont déjà été bloqués. Certains sont actuellement occupés comme à Nanterre ou Clignancourt. Mais où es-tu ? Es-tu seulement au courant de cette mobilisation ?

Toi qui subit cette sélection à longueur de journée ! Cette sélection qui décide à ta place ce qui est mieux pour toi. Qui décide déjà de ton éducation, de ta pensée, de toi, qui décide qui tu es sans te laisser le choix, en t’étouffant entre avertissements et punitions. Entre sanctions latentes et réelles. Avec la carotte du baccalauréat on te fait croire que ta vie se résume aux diplômes et à l’école. Tu es là où on te dit d’être, là où on te fait bouffer de la morale à longueur de journée, là où on te dicte un discours nationaliste et travailliste. Comme si ce discours était acquis et incontestable. A cela réponds : MORT AU TRAVAIL, MORT A LA FRANCE, MORT A L’AUTORITÉ SOUS TOUTES SES FORMES, (surveillants, profs, mots dans le carnet, colles) n’aie jamais peur, peur de l’école buissonnière, peur de répondre à un prof, peur de défier l’autorité qui cherche à te contrôler et non pas à te faire penser. Alors pense, agis, répond, sèche, bloque, brûle. Fais-les blêmir et rougir de leur incapacité à te contrôler. Par le travail, on veut t’empêcher de vivre. On t’en parle à longueur de journée, tes parents t’en parlent, le vivent, la télé t’en parle, les autres élèves t’en parlent, les devoirs, les notes et peut-être même tes parents sont là pour te le rappeler en permanence. As-tu vraiment envie d’être une marchandise toute ta vie ?

Tu es dépossédé depuis petit déjà quand à 7 heures du matin on te réveille pour te faire enfermer et gaver de force dans ces bâtiments sordides pour apprendre à te taire et obéir. Demande-toi pourquoi il y a des grilles. Elle ne servent à rien d’autre qu’à t’empêcher de t’enfuir. Pourquoi on contrôle l’heure à laquelle tu rentres et tu pars, pourquoi dois-tu être présent ? L’école est une prison. Elle t’enferme, te broie, t’annihile parce qu’on t’astreint à la passivité. Alors n’attends pas un appel du MILI (et autres organisations, partis, syndicats qui voudront s’emparer de ta rage), révolte-toi avec tes amis, bloque ton lycée, vient en manif et beaucoup plus si la volupté de la destruction t’emporte ! Ne demande pas plus de frites à la cantine, saccage la cantine, ne baisse pas la tête devant le CPE, répond lui, n’attends pas de mauvaises notes, crame ta copie ! Alors qu’attends-tu pour te révolter ?

C’est le moment de foutre la merde partout !

À TOUS LES LYCÉENS : BLOQUONS L’ÉCOLE, SABOTONS L’AUTORITÉ, ILLUMINE TA JOURNÉE BRÛLE TON LYCÉE !

[Publié sur non-fides, vendredi 11 mai 2018]

This entry was posted in A bas le travail, Affiche, Publication and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire