Marseille, France : Les 3 de Briançon sortent de prison sous contrôle judiciaire

Arrêtés le 22 avril, jour de manif contre les frontières et les fascistes, les « trois de Briançon » avaient fait appel de leur placement en détention préventive.

Jeudi 3 mai, le tribunal de Gap a examiné leur demande en leur absence: Eleonora, Theo et Bastien sont tou.te.s sorti.e.s de prison sous contrôle judiciaire, avec obligation de pointer chaque jour au commissariat de police et avec l’interdiction de quitter le département des Bouches-du-Rhône, et ce jusqu’à leur procès qui se tiendra le 31 mai.

Dès le 22 avril, Eleonora avait été placée en détention provisoire à la prison des Baumettes à Marseille. Bastien et Théo avaient dans un premier temps été incarcérés à la maison d’arrêt de Gap, avant d’être transférés aux Baumettes, «pour des raisons de sécurité». Le parquet craignait «des troubles à l’ordre public», en raison d’un appel à manifestation devant la taule de Gap.

Les trois sont poursuivi.e.s pour «aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national et en bande organisée». Ils risquent jusqu’à 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende.

Quelques banderoles et tags en solidarité avec les « trois de Briançon »:

« De Rome à Briançon, Solidarité sans frontières »

« Brûler les frontières », tags de Turin

This entry was posted in Contre les frontières, Feu aux prisons, Répression, solidarité and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.