Lecce, Italie : Sabotage de parcmètres contre le TAP dans le Salento

Les journaux ont écrit qu’il y en avait trois, le directeur de l’entreprise qui les gère a parlé d’une dizaine de parcmètres dispersés dans la ville. Mais le décomte en ce qui concerne le nombre exact de parcmètres sabotés il y a quelques jours dans les rues de Lecce n’a que peu d’importance. Ce qui est important c’est le message laissé sur certains parcmètres : Contre le TAP, tout bloquer ! ».

La direction de l’entreprise qui gère les parcmètres susmentionnés a fait savoir que ces sabotages n’avaient aucun lien avec le TAP et la construction du gazoduc dans le Salento. C’est bien pour eux.

Mais outre le fait de saboter le mécanisme d’extorsion légal nécessaire pour pouvoir garer sa caisse, ce qui semble important c’est le message : tout bloquer, précisément.

C’est un message qui a émergé à plusieurs reprises : blocages de routes en ville, blocage de la zone commerciale avant les vacances de Noël… Il semble que par mouvement naturel ou force majeure, la lutte contre le TAP subit un déplacement du centre à la périphérie. En fait, cela pourrait être une bonne suggestion : si nous ne pouvons pas arrêter les avancées du chantier, nous pouvons essayer de paralyser le monde entier.

[Traduit de roundrobin.info, 24.03.2018]

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la science et la technologie and tagged , , , , . Bookmark the permalink.