Nantes, France : Feu de joie chez les bourgeois

Voyage à Nantes révoltante

action directe et lutte de classe

Dans la nuit du 27 au 28 août, je me baladais dans le centre de Nantes où de nombreuses rues portent encore les noms de négriers célèbres. Décidé à nicker la bourgeoisie, j’ai repéré un gros 4×4 de gros bourges dans un quartier de gros bourges et je l’ai cramé avec joie. Les 99 % de gentils citoyens contre 1 % de méchants spéculateurs, le peuple uni, tout çà c’est de la foutaise. Toute la bourgeoisie, la grande, la moyenne, la petite et celles et ceux qui veulent leur ressembler, doit être attaquée.

Une pensée pour les expulsés soudanais de ces dernier jours et tout les autres.

[Publié sur indymedia nantes, lundi 28 août 2017]


Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3 h 40, les pompiers ont été appelés pour un 4 x 4 en feu, rue Rosière-d’Artois, dans le quartier Dobrée, à Nantes. L’incendie a ravagé une Range Rover, stationnée dans la rue. Il s’est aussi propagé à une Audi A4 et à une colonne de gaz, détruisant au passage la porte et une fenêtre de l’immeuble voisin. Lundi après-midi, un texte intitulé « Voyage à Nantes révoltante » et revendiquant cet incendie a été publié sur le site militant et anticapitaliste Indymedia Nantes. Son auteur se dit « décidé à nicker (sic) la bourgeoisie […]. Toute la bourgeoisie, la grande, la moyenne, la petite et celles et ceux qui veulent leur ressembler, doit être attaquée ». Les policiers ont pris acte de cette revendication et poursuivent leurs investigations.

[Presse Océan, 29 août 2017]

This entry was posted in Actions directes and tagged , , . Bookmark the permalink.