Bâle, Suisse : Récit de la manif du 27 mai contre la prison pour sans-papiers de Bässlergut

Samedi 27 mai, environ 200 personnes ont déambulé du Dreirosenpark en direction de la prison pour migrants de Bässlergut. En chemin, des slogans ont été scandés, des affiches collées et des inscriptions taguées. La manif s’est dissoute dans la prairie, après que les flics ont tenté d’encercler le cortège. Il n’y a pas eu d’arrestation.

Ce samedi était seulement une journée, seulement une manif [1]. La lutte contre le camp de Bässlergut, de son extension et de toute la logique pour laquelle les prisons sont érigées, continuera.

Pour une lutte directe, auto-organisée et diversifiée contre le monde de murs et de prisons.

Abattons ‘Bässlergut’ !

« Bässlergut doit tomber ! »

« Abattons Bässlergut »

[Traduit de l’allemand de Barrikade.info via Aus dem Herzen der Festung, 31. Mai 2017]

NdT:

[1] Petite chronologie (non exhaustive) des actions directes qui ont eu lieu à Bâle contre les entreprises qui collaborent à l’agrandissement du camp de rétention de Bässlergut:

  • 16 avril 2017: deux véhicules de l’entreprise de construction IMPLENIA se font crever leurs pneus et redécorer de slogans.
  • 5 mai 2017: l’entreprise d’électricité EAGB est prise pour cible.
  • 16 mai 2017: une camionnette du constructeur IMPLENIA est réduit en cendres.
  • 19 mai 2017: un engin de chantier part en fumée sur le site de Bässlergut.
  • 29 mai 2017: une voiture de l’entreprise ROSENMUND AG est incendiée devant le domicile du chef de la police cantonale
This entry was posted in Actions directes, Contre les frontières, Feu aux prisons and tagged , . Bookmark the permalink.